Créer mon blog M'identifier

Cœurs des hommes

Le 16 décembre 2013, 23:49 dans Humeurs 0

Le cœur des Hommes en corolle

L hyperbole essence des Dieux.

Se fond au delà des tréfonds 

Sans dispenser l effort escompte.

La paralysie infantile 

Au fugace vermillon.

La teinte latente de l espérée .

Se déploie de ses ailes lavées

De ses chances larvées.

Brise les chaines les idéaux 

Inoffensif de vérité.

Buse brusquée qui s envole en de grands espaces

Sans nulle perplexité.

Brouillon bouillon fait 

D obscurs tourbillons.

La fonte des glaces se désengage.

Créant l espace.

Virevolte et tournoie jusqu'à satiété.

Desopprimant l opulente trace .

Vie en mouvement vite détend 

La fugace idée.

Bourlinguee de part en part 

Et part vers de nouvelles décriées.

Desendiablee la sensation vivace

L émotion renouvelée.

Le cœur sans rancœur ne saurait se détourner de sa noble lignée.

Le divin extravagant maintes fois méprisé

Se retrouve possèdé d irréalité

Utopique fantasme de réalité

Brisant l inexorable montée en charge de l excitante 

Désireuse de sobriété

Qui s accumule en décharge 

De faiblesses avouées.

Tours noyées sous les pensées 

Des acolytes bucoliques

Paysages névroses de reptiles.

Baratine l obsédante volupté

Des idéaux du caducée

Mène la fournaise déifiée 

Des traverses empruntées 

A la délicate opprimée.

Le cœur des Hommes auréolés 

De leur divine origine déployée.

Détaillée de sincérité.

 

Formidables ardeurs

Le 16 décembre 2013, 23:49 dans Humeurs 0

Formidables ardeurs

L egregore faussement fabuleux qui endort 

Alors reveillerez vous le corps a corps majestueux

Les désaccords de la juste note

Qui sublimeront vos pensées profondes?

Ou resterez vous baignés noyés de vos illusions doucereuses emmiellées ?

Le nectar dégoulinant collant salissant des vices .

Tous ces immondices

Asservissant ceux qui se nourrissent

De nos désespoirs faciles.

Quels mots suffiraient a ouvrir vos yeux engourdis et gonfles?

Prenez cette dynamite , dynamique ronde , le cercle vertueux de ceux qui ont pose leurs buts orgueilleux.

Effleurez précisément l âme de ceux qui n ont plus de vagues dans l océan de leur âme.

Déambulez dans le labyrinthe aux multiples ouvertures dans ladite verdure ces fenêtres sont vos choix.

Ô le miroir loué qui détruit les masques d ambiguïté.

 

Renouveau

Le 5 décembre 2013, 18:52 dans Humeurs 0

Les roses se fanent et les ombres passent 

Ne reste que les sens l essence de la pureté

Le feu ardent crève l espoir persiste

La dynamite du fond des âges

L insouciante beauté des heures dérangées 

Comme une vague lueur de clarté

Un infini affront aux choses insensées

Qui reste vif dans son absurdité

Si tu y crois cela existe

Si petit mais insiste

L état damne l émotion

Le renouveau de la nation

Les verres se brisent par l effroi contrôlé

Les fleurs fleurissent toutes pâmées

Une touche d amour qui se repent

Enfin qui se lève et s étend

Le bourreau laisse l arme la tuerie programmée

L attente ordinaire et La justice réclamée 

Le jour se lève laisse derrière lui

La nuit enflammée de ton art créé

 

Voir la suite ≫